Vous êtes un élu·e local·e ou un·e fonctionnaire territorial·e ?

👉 Le territoire de votre commune ou des communes voisines comporte des bidonvilles ou des squats ?

👉 Vous souhaitez vous impliquer pour l’accès aux droits des personnes qui y vivent ?

👉 Vous souhaitez résoudre les problématiques posées par ces sites ?

📌Vous êtes au bon endroit !📌

Notre collectif est disponible pour mettre son expertise à votre service et vous connecter avec d’autres acteurs clés pour vous aider, vous et votre équipe, à construire des projets ambitieux porteurs de solutions et respectueux des obligations qui vous incombent. En effet, si les compétences sur ces questions sont partagées entre de nombreux acteurs, et en premier lieu les services de l’Etat, la loi prévoit certaines obligations incombant aux mairies directement : scolarisation, domiciliation, amélioration des conditions de vie sur les sites occupés notamment via le raccordement à l’eau, à l’électricité et l’organisation d’un système de collecte des déchets…

➡️ Rejoignez  le Club des nouveaux élus locaux et fonctionnaires territoriaux engagés pour la résorption des bidonvilles et squats : CLIQUEZ ICI   ⬅️

En rejoignant ce club, vous aurez accès à :

  • des outils pour impulser une dynamique locale et au-delà
  • des conseils sur comment agir dans une démarche partenariale avec l’Etat, les collectivités locales, les associations et collectifs et les personnes mal-logées
  • des informations sur la réalité vécue par les personnes vivant dans des squats et bidonvilles en France
  • des bonnes pratiques et études de cas sur les projets et stratégies les plus efficaces dans la résorption des squats et bidonvilles ainsi que sur l’inclusion des enfants et adultes qui y vivent. 
  • une mise en lien avec d’autres municipalités qui ont rejoint le club

L’exemple de l’accès à l’eau lors du confinement

La crise du covid-19, et particulièrement les mois du confinement, ont mis en lumière la précarité et le manque d’accès aux services de base et aux droits fondamentaux des habitants des squats et bidonvilles. Malgré ce contexte de crise sanitaire et sociale, des avancées ont été réalisées pendant cette période, notamment autour de l’accès à l’eau. Ce sont en effet les préfets et les collectivités qui ont la responsabilité légale de veiller à rendre accessible l’accès à l’eau à tous les enfants, les femmes et les hommes vivant sur leur territoire, y compris dans les squats et les bidonvilles.

Ainsi, pendant la période du confinement, de nombreuses communes et métropoles ont œuvré au raccordement à l’eau de plusieurs lieux de vie grâce au soutien d’associations, montrant ainsi que le raccordement à l’eau d’un site n’était ni coûteux, ni compliqué et ne sous-entend pas la pérennisation de l’occupation du terrain.

Aussi, nous vous invitons à agir, dès à présent, pour faire en sorte que soit garanti un accès à l’eau en quantité suffisante pour les habitants des squats et bidonvilles de votre commune.