Suivi de la mise en oeuvre de l’instruction du gouvernement visant à donner une nouvelle impulsion à la résorption des campements illicites et des bidonvilles

L’instruction du 25 janvier 2018 constitue, pour les pouvoirs publics locaux, le nouveau cadre d’action applicable en matière de résorption des bidonvilles.

Ce texte fixe un objectif de résorption des bidonvilles à 5 ans et développe les différentes pistes d’actions et modalités organisationnelles permettant d’atteindre cet objectif.

Les préfets, principaux destinataires de l’instruction, sont à ce titre invités à élaborer, dès le premier semestre 2018, une stratégie territoriale de résorption des bidonvilles et à mettre en place un comité de pilotage de cette stratégie au niveau local.

L’instruction encourage fortement les préfets à mettre en place cette stratégie dans un “esprit partenarial“, en y associant les services de l’Etat concernés, les collectivités locales, mais également les associations et les habitant.e.s des bidonvilles.

Rebondissant sur cette nouvelle dynamique, plusieurs membres du CNDH Romeurope ont sollicité par courrier le préfet en place dans leurs territoires respectifs, en vue de demander l’application de l’instruction du 25 janvier 2018, l’élaboration d’une stratégie territoriale de résorption des bidonvilles et l’organisation d’un comité de pilotage local.

Dans un esprit de suivi de la mise en oeuvre de l’instruction du 25 janvier 2018, le CNDH Romeurope compile ici les différents courriers envoyés par ses membres, ainsi que les éventuelles réponses reçues et suites données à ces sollicitations.