Bas-Rhin

17 octobre 2012

Depuis des siècles, Roms et Tziganes ont été jetés à la vindicte populaire et même exterminés à 90 % pendant l’holocauste. Aujourd’hui encore Les Roms servent de boucs émissaires. Ne l’oublions pas !
Mardi, le tribunal a rendu sa décision dans le référé demandé par la Ville de Strasbourg concernant quatre campements roms. Les 110 personnes occupant ces terrains peuvent désormais être expulsées à tout moment.
L’association et le collectif Latcho Rom contestent cette décision et regrettent vivement que la Ville ait maintenu la décision de poursuivre la procédure jusqu’à son terme, malgré nos demandes incessantes. Des pressions sont faites par la police, des huissiers pour faire partir ces Roms de leurs campements. Nous observons un décalage entre la réalité vécue par ces Roms et les intentions affichées par les autorités.
Le Président Hollande et le gouvernement, par la circulaire du 26 août 2012, se sont en effet engagés à ne pas procéder à des expulsions sans relogement lire la suite


 
 

Note établie par MEDECINS DU MONDE

Missions Mobiles de Soins de Proximité


 
 

Lettre ouverte du Comité Romeurope Alsace à Monsieur le Maire de Strasbourg