Rapports

Le Rapport

La situation concernant la France est présentée page 95 à 98


 
 

Communiqué de presse

A l’occasion du 17 octobre, journée internationale du refus de la misère, Médecins du Monde publie son baromètre annuel sur l’accès aux soins des plus démunis en France. Un rapport qui souligne l’importante détérioration des conditions d’accès aux soins des populations précaires en France :
- Plus d’un tiers des patients vient se soigner tardivement par rapport aux soins qu’imposent leurs pathologies.45% des femmes enceintes ont un retard dans leur suivi de grossesse.
- 2 800 mineurs ont été accueillis dans les centres MdM en 2011 : leur nombre a augmenté de 48% depuis 2008.
- 72% des patients déclarent vivre à la rue ou dans un logement précaire. Une dégradation inquiétante des conditions de vie qui ont un impact sur la santé des plus démunis.
- Plus de 98% des personnes reçues vivent sous le seuil de pauvreté. lire la suite

Rapport MdM 2011


 

Cette étude répond à trois objectifs principaux :

- caractériser les conditions de vie et la situation sociale des populations Rroms

- faire un état des lieux des connaissances sur leur santé ;

- caractériser les interventions sanitaires et sociales en direction de ces populations.

Pour mener ce travail, l’ORS a effectué le recoupement d’informations issues de différentes sources, ainsi que l’analyse d’entretiens menés auprès d’une cinquantaine de personnes, acteurs associatifs ou d’organismes publics, intervenant auprès des Rroms.


 
>>> La santé des exilés - Publié le 27 juin 2011

Rapport d’activité et d’observation 2010

établi par le Comité Médical pour les Exilés (COMEDE)


 
 

Commentaire par Serge Slama , maître conférence en droit public et Benjamin Demagny, juriste, sur un avis du Conseil d’Etat qui met fin sur une question de droit, à une jurisprudence divergente des cours administratives d’appel sur les conséquences de l’absence d’identification complète des médecins inspecteurs de santé publique dans les avis qu’ils transmettent aux préfets lors de l’instruction des demandes d’admission au séjour pour raison médicale.


 
 
 
Romeurope bénéficie du soutien deIDFetACSE