Bouches du Rhône

>>> L’école en couleurs - Publié le 28 avril 2014

Maison de la Région à MARSEILLE du 16 au 30 avril 2014- puis en tournée -

L’exposition L’Ecole en couleurs sur la scolarisation des enfants roms vivant dans les bidonvilles de Marseille, encourage petits et grands à lutter contre le racisme et toutes les discriminations
En huit panneaux colorés , elle rappelle les enjeux de l’école et l’histoire des Roms, livre des témoignages de familles, d’enfants et d’enseignants, évoque les freins à la scolarisation de ces enfants, présente l’expérience encourageante du puits Z de Gardanne, et finit sur un appel à la mobilisation de tous.
Le droit à l’éducation est un droit fondamental défini par la Convention internationale des droits de l’enfant, et l’Ecole républicaine a l’obligation d’accueillir tous les enfants français et étrangers âgés de 6 à 16 ans vivant sur le territoire. Or, en France, on estime que seuls 10 à 30% des enfants des bidonvilles en âge d’aller à l’école sont scolarisés. Les obstacles, nous les connaissons : les conditions de vie indignes qui leur sont imposées, les démantèlements réguliers des lieux de vie, les difficultés administratives, etc. Mais parents et enfants ne se laissent pas décourager.

Contact : lecoleaupresent@gmail.com


 
 

Communiqué de presse d’un groupe d’associations


 

Journée d’échange et de réflexion,

Mercredi 11 décembre 2013 Salle Phocea de la Cité des Associations
93, la Canebière 13001 Marseille

Approches Cultures & Territoires - Rencontres tsiganes

Dans le cadre de Si loin, si proches : accueillir les nouveaux migrants, ACT propose une nouvelle rencontre professionnelle sur les actions éducatives et sociales à mener auprès des familles Roms.
Organisée en partenariat avec Rencontres tsiganes, cette journée associera :

- la projection des films documentaires LE PENDULE DE COSTEL(Pilar Arcila) et SCOALA NOSTRA / NOTRE ECOLE (Mona Nicoara & Miruna Coca-Cozma),

- les interventions d’acteurs locaux et de spécialistes dont Jean-Pierre LIEGEOIS et Michael GUET.

- ainsi que des débats.

Elle s’adresse aux acteurs associatifs, personnels de l’Education nationale, travailleurs sociaux, institutions et citoyens.

Entrée libre sur inscription auprès d’ACT

Caroline Godard
Centre de ressources et de documentation
Rencontres Tsiganes
34, Cours Julien
13006 Marseille

Tel 07 86 96 65 22

http://www.approches.fr/Est-ce-ainsi-que-les-hommes-vivent


 
 

Communiqué de presse

L’expulsion, le 23 juillet dernier, des habitants de l’ex-caserne Cardot à Marseille, a rejeté sur le trottoir 180 personnes, dont de très nombreux enfants. Une partie d’entre eux a trouvé refuge dans un square, au bout du bd de Plombières. Sans point d’eau, sans sanitaires, ils sont de plus constamment harcelés par la police.

La réquisition citoyenne, le 12 novembre 2012, de cette ancienne caserne avait permis à ces personnes pendant neuf mois de vivre à l’abri, d’avoir un foyer, de bénéficier d’un suivi médical pour tous et, enfin, pour les enfants d’aller à l’école dans leur quartier, comme n’importe quel autre écolier, montrant que leur intégration était possible.

Prochainement, d’autres bidonvilles à Marseille devraient être vidés de leurs occupants par la force publique, sans solutions alternatives d’hébergement, et c’est près d’un millier de personnes qui ont repris ou vont reprendre la vie d’errance de la rue, chassées sans répit ! Sur tous ces lieux, à Marseille, à Marignane…, le manque d’eau est catastrophique rendant les misérables conditions de vie matérielles et sanitaires encore aggravées par la canicule. lire la suite


 
 

Marseille, le 11 décembre 2012
Madame,
Dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 décembre, par des températures en-dessous de zéro, vous avez fait procéder à l’évacuation du site du chemin des tuileries qui était occupé depuis 6 mois par des familles Roms extrêmement précaires. Cette évacuation s’est déroulée dans une grande précipitation, sans interprète et, de fait, dans un climat de violence qui n’a échappé à aucun des témoins présents. L’opération était manifestement commandée par le souci urgent de dégager votre responsabilité ainsi que celle de la Mairie de Marseille, et ce, à la suite du rapport d’expertise que vous avez diligenté, qui a fait état d’un risque imminent d’effondrement du hangar - risque qui n’avait pas été signalé lors de la précédente évaluation... lire la suite...


 

Parce qu’il y urgence à ce que se mobilise la société civile pour mettre un terme à ce déni des droits des familles Roms : droit de vivre dans le respect et la dignité, droit à l’éducation, aux soins, au travail, à l’hébergement, à la sécurité, droit à la libre circulation et installation pour tous.

Nous vous convions à une conférence de presse le MERCREDI 10 OCTOBRE à 11 h à la Maison Méditerranéenne des Droits de l’Homme 34, cours julien 13006 Marseille

Invitation


 

Le 27 septembre vers 19h30, les familles roms installées à proximité de la cité des Crénaux, quartier St Louis, ont été contraintes par les riverains de quitter précipitamment les lieux en abandonnant une partie de leurs affaires. Après l’évacuation, le terrain a été brulé pour éviter leur retour. Les autorités publiques ne sont pas intervenues.
Le collectif associatif en charge de la « question rom » dans les Bouches-du-Rhône dénonce vivement de tels agissements. De plus, il désapprouve les paroles de Mme Samia Ghali *, sénatrice-maire des 15e et 16e arrondissements de Marseille, qui dit « ne pas vouloir condamner ces pratiques ». Pour une élue de la République, ces propos sont tout à fait irresponsables. Il est impératif qu’elle prenne conscience de la portée de ses paroles.
La manière de gérer la question des Roms sur Marseille et dans les Bouches-du-Rhône, basée jusqu’à présent essentiellement sur une politique d’expulsion, conduit à des situations de détresse humaine dans la communauté rom et entraine une exaspération des habitants et de graves tensions avec les riverains.
Le collectif rappelle, aux riverains ainsi qu’à Mme Samia Ghali, que dans un Etat de droit, seul l’Etat est légitime pour user de la Force. En conséquence, il est tout à fait inacceptable, quelque soit le niveau d’exaspération des riverains, que ceux-ci procèdent à des actes d’intimidation et de vandalisme à l’encontre de citoyens européens, sous couvert de laisser-aller de la part des autorités. Nous craignons que cela n’entraine une grave montée de violence. lire la suite


 

A l’heure où la circulaire ministérielle relative à « l’anticipation et à
l’accompagnement des opérations d’évacuation des campements » est
communiquée, les familles installées à Château Gombert dans le 13° arrondissement de Marseille, ont été expulsées, sans aucune autre perspective que celle de continuer leur errance....ou de repartir en Roumanie ! Car c’est bien ainsi qu’il nous faut résumer la politique de ce gouvernement, dans la continuité des gouvernements précédents. lire la suite


 

de 7 h à 13 h devant l’entrée du Conseil municipal - Mairie Centrale

Dans le cadre de la Semaine d’action en solidarité avec les familles Roms

Rassemblement devant le Conseil Municipal

pour exiger des terrains, des bâtiments et l’arrêt des assignations en justice
Depuis des années et surtout depuis l’été 2010 suite au discours de Grenoble, à Marseille comme ailleurs, la politique de traque aux Roms non seulement continue mais s’amplifie avec arrogance et au mépris des droits humains les plus élémentaires.
À côté de nous, dans notre ville, dans nos quartiers, des familles roms, roumaines ou bulgares, habitant dans des bidonvilles ou des campements de fortune de plus en plus précaires et indignes, sont condamnées à errer à marche forcée, chassées de trottoir en trottoir, harcelées par la police et soumises à l’agression politiquement instrumentalisée de certains riverains.
À Marseille, le collectif de solidarité avec les Roms, comme d’autres collectifs de solidarité à Nantes ou ailleurs, dénonce la continuité des pratiques d’expulsion sans solutions alternatives, qui laissent ces habitants sans ressources et sans protection.
EXIGEONS
l’arrêt immédiat de toute expulsion sans propositions de logements viables et acceptables par les familles
l’abrogation totale et sans condition des dispositions transitoires – scandaleuses mesures discriminatoires applicables aux seuls ressortissants roumains et bulgares pourtant citoyens européens – pour permettre notamment un accès garanti au droit commun (logement, santé, éducation, travail...)

MOBILISONS-NOUS le lundi 25 juin de 7 h à 13 h
devant l’entrée du Conseil municipal - Mairie Centrale, quai du Port
pour exiger des terrains, des bâtiments et l’arrêt des assignations en justice

RASSEMBLONS-NOUS le Samedi 30 juin à 11 h aux Mobiles en haut de la Canebière dans le cadre de la journée d’action nationale

Des délégations se rendront

Mercredi 27 juin à 11 h à la Préfecture des Bouches du Rhône

Vendredi 29 juin à 11 h à la Représentation régionale de la Commission européenne au CMCI, 2 rue Henri Barbusse, 13001

collectifsolidariterroms13@gmail.com


 
 
>>> Encore et toujours la chasse aux Roms - Publié le 28 février 2012

Encore et toujours la chasses aux Roms

Comme on le verra dans le document émanant du CADDRISS à l’approche des élections la chasse s’accélère à Marseille comme à Aix.
Pour faire illusion un Préfet a été chargé en guise de table ronde d’une mission à laquelle plus personne ne croit .
Grâce enfin à la mobilisation de militants chrétiens l’évêque de Marseille à autorisé l’ouverture d’une maison pour accueillir quelques familles
Le 22 février nous étions nombreux au TA de Marseille et il faudra se retrouver encore une fois au TGI le 2 mars pour une nouvelle séance avec les familles de Château Gombert

A ne pas manquer :

Mercredi 29 février à partir de 18h30 Soirée de solidarité avec les Rroms suivi du spectacle SAMUDARIPEN : le génocide des tsiganes
au Théâtre TOURSKY a Marseille


 
>>> L’espoir pour les familles Roms ? - Publié le 3 février 2012

Des associations interviennent pour les Roms de Marseille

Lettre ouverte au Maire de Marseille et au Préfet de Région

Compte rendu de la réunion à la préfecture de RégionCompte rendu


 

Les associations signataires tiendront une conférence de presse et appellent à un grand rassemblement devant la Mairie centrale à l’occasion du Conseil Municipal. Des tracts seront distribués aux élus vers 8 h 00.

LUNDI 12 DECEMBRE 2011 à 11 H 30

Partout en France et en Europe s’élèvent les voix pour dénoncer la politique indigne, inhumaine et xénophobe des gouvernements Européens, dont la France.

Démantèlement des « camps de Rroms »

Le Comité Européen des Droits Sociaux estime que la politique de démantèlement des camps décidée par la France est discriminatoire et contraire à la dignité humaine. suite


 

L’ordonnance

Lettres de La Ligue des Droits de l’homme et de Rencontres Tsiganes

-  au Maire de Marseille

-  au Président Marseille Provence Métropoles


 
>>> Arrêté Anti-mendicités - Publié le 19 octobre 2011

Lettre ouverte au maire de Marseille de l’association Rencontres Tsiganes en Provence- Alpes- Côte d’Azur


 

Les expulsions de familles Roms se poursuivent à Marseille comme ailleurs. Les multiples interventions auprès du maire et du préfet sont sans résultats . C’est pourquoi nous nous rassemblerons devant la mairie de Marseille LUNDI 17 octobre à partir de 11h30 à la sortie du conseil municipal. Il faut être nombreux a montrer notre opposition à cette politique scandaleuse.

Le Tract

à noter aussi : Samedi 15 Octobre à 19h30 dans l’ église de la Belle de Mai place placide Caffo Concert de soutien pour la scolarisation des enfants

L’affiche

JPEGJPEG


 

Communiqué de la Ligue des droits de l’Homme de la Ligue des droits de l’Homme suite à l’expulsion à Marseille de familles Rroms le mardi 27 Septembre 2011.


 

Face à cette situation,le Comité Catholique Contre la Faim, les Communautés Emmaüs Marseille et Cabriès, la Fondation Abbé Pierre , la Ligue des Droits de l’Homme et du Citoyen, Médecins du Monde, la Pastorale des migrants, Rencontres Tsiganes et le Secours Catholique interpellent par LETTRE OUVERTE le Préfet de Région, Monsieur Hugues PARANT, et le Maire de Marseille, Jean-Claude GAUDIN.

Les associations vous invitent à un grand rassemblement citoyen pour une conférence de presse

Le jeudi 25 août à 11h

Sur le quai du Port en face de la Mairie de Marseille


 
 

Brèves de Juin-Juillet 2011

CONFERENCE DE PRESSE Vendredi 29 Juillet 2011

A l’association ESPACE 22, rue Mathieu Stilatti 13003 Marseille

En présence de :

PIERRE SALIGNON, directeur Général de Médecins du Monde

Dr Philippe RODIER, responsable de Mission


 
 
 

COMITE DE SOLIDARITE AVEC LES RROMS DE MARSEILLE

Samedi 9 octobre de 9h à 15h

Espace 22 rue Mathieu Stilatti 13003 Marseille

Invitation


 
 
 
 
 
 

Communiqué de presse des associations Médecins du Monde, Fondation Abbé Pierre , Rencontres Tsiganes, Cimade, MRAP, Ligue des Droits de l’Homme, Osiris.


 
 

Compte rendu de réunion au conseil régional des associations MdM, Fondation abbé Pierre, Rencontres tsiganes


 
 
 
 
Romeurope bénéficie du soutien deIDFetACSE