Nord

Communiqué 28 novembre 2013 du collectif Roms encore actuellement en lutte à la Bourse du travail

Vous savez peut-être que depuis le 28 octobre, nous avons été expulsés du parking P4 de Villeneuve d’Ascq. Depuis un mois, on n’a pas trouvé de solutions. Les syndicats discutent avec la direction de la cohésion sociale. Mais on est encore au même endroit. Réfugiés et accueillis à la Bourse du travail.
La Bourse du travail n’est pas un logement. C’est un lieu de travail. Notre mode de vie, ici à la Bourse du travail, est très difficile et compliqué. Nous sommes bien accueillis par les syndicats, les militants, les bénévoles.
Mais on empêche les syndicalistes de travailler. Ils perdent beaucoup de temps pour s’occuper de notre problème, alors qu’ils ont beaucoup de travail. Parce qu’il n’y a pas que nous, ici à la Bourse du travail, qui avons besoin de défendre nos droits. lire la suite


 
 

Communiqué du Collectif de solidarité Lille métropole :

Une fois de plus, Gérard Caudron jette de l’huile sur le feu d’une situation difficile plutôt que de chercher les voies et moyens de l’apaisement et de la négociation. Il en appelle à Manuel Valls pour faire cesser une situation « d’une violence inouïe » sur le campus de l’université de Lille 1. Exemple à l’appui : « des enfants roms cognent sur les voitures » aux carrefours. Le propos prêterait à sourire si elle n’était pas lourde de conséquences quant à l’image des Roms auprès de la population française. S’il y a des actes répréhensibles, il vaudrait mieux tirer ces faits au clair plutôt que de les imputer, sans preuves, aux migrants. Le maire de Villeneuve d’Ascq n’a-t-il pas d’autre stratégie pour obtenir le départ de populations qui lui posent problème que de les salir et de noircir le tableau, au point d’évoquer une possible « guerre civile » ? lire la suite


 

Un Charter est programmé ce jour, jeudi 25 octobre, pour Timisoara afin de reconduire 180 Roms de la Communauté Urbaine de Lille.
Le Collectif Solidarité Roms de Lille condamne cette initiative qui manifeste l’entêtement dans une politique de gribouille donnant l’impression de fermeté afin de satisfaire les voeux des xénophobes les plus ultras , sans souci d’efficacité et de respect des valeurs.
Ces Roms expulsés reviendront dans le Nord car les conditions de vie en Roumanie sont insupportables sur le plan matériel lire la suite


 

COMMUNIQUE DU COLLECTIF SOLIDARITÉ ROMS DE LILLE METROPOLE du 12 septembre 2012


 
 

Au cours de cette réunion, ont été approuvées des subventions pour la mise en oeuvre d’un plan d’actions "Accueil et hébergement provisoire et d’urgence" destiné aux populations migrantes et aux gens du voyage

Extrait du Registre aux délibérations


 

pour l’intégration des populations Roms à l’horizon 2020
Depuis l’élargissement aux pays de l’Est en 2004 et 2007, la situation des populations Roms
est devenue une question centrale au niveau européen. Au nombre de 10 à 12 millions en
Europe, les populations Roms sont la première minorité européenne et sont victimes de
discriminations intolérables dans une majorité d’Etats membres. Dans un contexte socioéconomique de crise et face au manque grandissant d’hébergements provisoires ou d’urgence, les populations précaires sont mises en concurrence ce qui accroît les tensions sociales.
En France, les Roms migrants en sont actuellement les premières victimes commele montre les expulsions et évacuations régulières ou encore leur stigmatisation endémique…. lire la suite


 

Extrait du Registre aux délibérations du Conseil de la Communauté

Réunion du CONSEIL du 5 NOVEMBRE 2010

Présidente : Mme Martine AUBRY
(Secrétaire de Séance : M. Sébastien COSTEUR)


 

Compte-rendu de la réunion du 6 octobre 2010 à Lille avec la participation : LDH, MRAP, Cimade, Comité de Sans papiers, ATTAC, Collectif contre la loi Besson, MRES , CGT, Sud-Solidaires, FSU, PCF, Les Alternatifs,Aides N-Pdc, GDALE


 
 
 
 
 

Compte-rendu de réunion du Collectif "Gens du voyage et Réfugiés d’Europe de l’Est"


 
 
 

Communiqué de presse du MERS (Maison Régionale de l’Environnement et des Solidarités ) et de la LDH (Ligue des droits de l’Homme)


 

Citoyens de l’Union européenne depuis le 1er janvier, les Roms roumains et bulgares sont pourtant traités comme des parias lorsqu’ils arrivent en France. Près de 500 Roms survivent depuis des mois à Lille dans la plus grande misère. Reportage.

Un reportage (Textes : Sylvain Marcelli - Photos : Karine Delmas)
à découvrir sur L’Interdit


 
 
Romeurope bénéficie du soutien deIDFetACSE