Un manifeste

Plusieurs associations actives dans le champ social et de l’apprentissage sont à l’initiative d’une mobilisation du faveur du “français pour tous” et proposent à chacun.e de signer le manifeste “L’apprentissage du français par les personnes migrantes : un enjeu majeur de cohésion sociale”, rédigé en 2017 dans l’objectif de “ de rassembler et de fédérer les acteurs autour des questions qui les préoccupent concernant l’accès au français pour toutes et tous”. 

Le CNDH Romeurope, dont deux des membres (le Secours Catholique et la Cimade) sont à l’initiative de ce projet, a signé le manifeste.

Une journée de mobilisation

La mobilisation “le français pour tous” passe également par une journée d’action, le 18 octobre 2018, visant à exprimer publiquement les revendications communes des associations participantes (en particulier l’accès inconditionnel aux cours de français) et à valoriser les actions d’apprentissage linguistique. Cette journée se déroulera dans plusieurs villes et reposera notamment sur des cours de français dans la rue.

Un plaidoyer commun

Le manifeste et la journée de mobilisation du 18 octobre visent à faire connaitre le plaidoyer pour un droit inconditionnel d’accès à la langue française, porté dans le cadre de la mobilisation “le français pour tous”. Visant à interpeller et à mobiliser largement, ce plaidoyer décrit notamment les enjeux de l’apprentissage linguistique en termes de cohésion sociale et de Vivre-Ensemble.