Communiqué d’ATD Quart-Monde “Résorber les bidonvilles et proposer un relogement : un impératif”

Le 8 février 2018

“ATD Quart Monde a pris acte de la récente instruction gouvernementale « visant à donner une nouvelle impulsion à la résorption des campements illicites et des bidonvilles ».

Le mouvement salue d’une part la volonté du gouvernement d’accompagner vers un relogement les personnes qui n’ont d’autre choix que de s’installer dans un bidonville ou un squat et d’autre part la volonté d’agir le plus tôt possible et indépendamment des procédures en vue de leur évacuation.

Cette instruction publiée le 30 janvier apporte des compléments utiles à la circulaire
d’août 2012 « relative à l ’anticipation et à l ’accompagnement des opérations d’évacuation des campements illicites » qui n’a pas permis de les résorber. La circulaire, qui mettait en avant les « principes de dignité et d’humanité », n’a pas non plus mis fin aux expulsions et aux violations des droits fondamentaux des personnes y vivant, qui ont abouti à de nombreuses condamnations de la France par les instances internationales.

ATD Quart Monde souligne la nécessité, comme le stipule l’instruction, d’une stratégie de ” résorption ” des bidonvilles élaborée au niveau territorial avec les associations et avec les “occupants eux- mêmes”. Ils sont en effet porteurs d’expériences et de savoirs.

ATD Quart Monde se félicite aussi que soit pris en compte l’ensemble des droits fondamentaux – logement, santé, éducation, emploi… dans des contextes? complexes
liées à la grande précarité.

Face au refus de scolarité fréquemment constaté aujourd’hui, nous ne pouvons qu’insister pour que la préconisation sur l’obligation scolaire pour les enfants dès 6 ans, quel le que soit leur nationalité, soit effectivement mise en oeuvre. Il en est de même pour la domiciliation.

Pour mettre fin aux traitements inhumains subis par ces familles, l’arrêt des évacuations sans solutions de bidonvilles est un impératif. Tout comme les expulsions sans relogement de personnes qui redoutent déjà la fin de la trêve hivernale le 31 mars.

ATD Quart Monde soutient en ce moment le combat de plusieurs familles roms de Marseille, errant d’expulsion en expulsion.
Au côté d’autres associations, le Mouvement suivra de près la mise en oeuvre de cette
instruction”.

Service communication
06 28 61 69 05
01 42 46 01 69
communication@atd-quartmonde.org