La garantie jeunes : comment ça marche? – Fiche pratique

18 août 2017|

Pôle Emploi – demande de versement de la rémunération afférente à une formation

23 octobre 2014|

Modèle de courrier établi par le CNDH Romeurope.
[…]

FICHE PRATIQUE ACCOMPAGNER LA CREATION D’ACTIVITE INDEPENDANTE DES ROUMAINS ET BULGARES EN FRANCE

22 octobre 2014|

Fiche établie avec le concours du GISTI, de l’ASAV et du CNDH Romeurope avril 2014
[…]

Quelques dispositifs d’insertion socio-professionnelle accessibles aux jeunes roumains et bulgares (16-26 ans), avril 2014

25 août 2014|

Fiche pratique établie par Romeurope
[…]

Insertion professionnelle des jeunes ressortissants roumains et bulgares

30 avril 2014|

Fiche pratique établie par Romeurope
[…]

Les dispositifs d’accès à l’emploi

28 avril 2014|

Fiche pratique établie par Romeurope
[…]

Fin de la période transitoire pour les ressortissants roumains et bulgares. Quelles conséquences ?

6 janvier 2014|

NOTE du Groupe d’Information et de Soutien aux Immigré.e.s (GISTI) et du Collectif national droits de l’Homme (ROMEUROPE)

Край на преходния период за българските и румънските граждани

Sfârşitul perioadei de tranziţie pentru cetăţenii români şi bulgari.
[…]

Espace Schengen et mesures transitoires : des précisions

3 octobre 2013|

La levée des mesures transitoires pour les citoyens roumains et bulgares

La libre circulation des personnes est une des libertés fondamentales garanties par la législation de l’Union européenne (UE). Elle comprend « le droit pour les ressortissants de l’UE de se rendre librement dans un autre État membre de l’UE pour y occuper un emploi et y résider avec les membres de leur famille ».1 La seule limite imposée à ce droit est celle d’un séjour de trois mois maximum pour un citoyen européen inactif. Pour rester plus de trois mois, ce dernier doit disposer de ressources suffisantes et d’une assurance maladie.
Depuis l’entrée dans l’UE de la Roumanie et de la Bulgarie en 2007, les ressortissants de ces deux Etats membres jouissent donc de ce principe de libre-circulation européen. Cependant, des restrictions en matière d’accès au marché du travail ont été mises en place dans chaque Etat membre pour les citoyens roumains et bulgares dès 2007: ce sont les mesures transitoires.lire la suite
[…]

FICHE PRATIQUE ACCOMPAGNER L’ACCES A L’EMPLOI DES ROUMAINS ET BULGARES EN FRANCE

29 septembre 2013|

Fiche établie par Romeurope-édition septembre 2013
[…]