Bidonvilles : point aveugle de la politique de la Ville ?

Pas de rentrée en musique pour des milliers d’enfants précaires ! Communiqué de presse du CDERE

Le maire de Pierrefitte discrimine les enfants vivant en bidonville: décision du Défenseur des droits

De qui parle-t-on ?

Propos anti-Roms : la cour d’appel de Montpellier donne raison à la LDH

Communiqué LDH

La cour d’appel de Montpellier a condamné le 13 juin 2017 M. Domergue pour ses propos contre les Roms durant la campagne municipale de 2014, relevés par le journal Artdeville. La Ligue des droits de l’Homme (LDH) se voit ainsi confortée dans son combat contre toutes les paroles racistes, xénophobes ou stigmatisantes.

La cour relève […]

La récupération de l’or dentaire : une pratique qui rappelle de sinistres souvenirs, proposée par F. Sinisi, élu du Front national à Fontaine (Isère)

Ci-dessous et en PDF  le Communiqué de presse du MRAP suite aux propos d’un élu Front National de la commune de Fontaine (Isère). Le MRAP a porté plainte contre F. Sinisi pour propos incitant à la haine raciale.

La récupération de l’or dentaire une pratique qui rappelle de sinistres souvenirs, proposée par F. Sinisi, élu du […]

Rapport 2016 de la CNDCH sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie

Parution d’un “Manuel pour combattre l’antitsiganisme par l’éducation aux droits de l’homme”

Vidéo et verdict final : l’Etat et les collectivités condamnées définitivement pour violation des droits des enfants Roms – 1er juillet 2016

Le 27 juin 2015, l’État français et les collectivités territoriales ont été cités à comparaître devant un tribunal d’opinion pour avoir gravement discriminé des enfants Roms. Alors en effet que ces enfants devraient, comme tous les enfants, être protégés et accompagnés dans leur développement, ils subissent au contraire des violations répétées de leurs droits les […]

Adoption à l’Assemblée Nationale d’un 21ème critère de discrimination prohibé par la loi – la précarité sociale

La proposition de loi visant à lutter contre la discrimination à raison de la précarité sociale a été votée par les députés le mardi 14 juin. Ainsi, la précarité sociale, “la particulière vulnérabilité résultant de la situation économique, apparente ou connue” devient le 21ème critère* de discrimination prohibé par la loi.
Cette nouveauté est le résultat d’un combat de longue haleine mené notamment par ATD Quart Monde depuis 2009.

Ce nouveau critère rentre donc dans l’arsenal juridique existant en matière de discriminations et pourra devenir un levier important pour les personnes vivant en bidonvilles qui sont souvent discriminées pour plusieurs raisons (précarité, lieu de résidence, origine réelle ou supposée etc.).

Une vingtaine d’associations note dans un communiqué que “le combat n’est pas fini. Il faut maintenant dénoncer ces situations, œuvrer auprès de l’opinion publique pour que chacun prenne conscience que cette discrimination est aussi inacceptable que toute autre discrimination”. Ainsi, toute discrimination connue peut faire l’objet de procédures judiciaires mais également de signalement auprès du Défenseur des droits.

Voir le communiqué ici

*Les critères prohibés sont: l’origine, le sexe, la situation de famille, la grosses, l’apparence physique, le patronyme, le lieu de résidence, l’état de santé, le handicap, les caractéristiques génétiques, les moeurs, l’orientation sexuelle, l’identité sexuelle, l’âge, les opinions politiques, les activités syndicales, l’appartenance ou non appartenance, réelle ou supposée à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.
[…]

RETOUR